Investir en résidence étudiante

Investir en résidence étudiante est un placement peu risqué et rentable, d'autant plus qu'il y a une très forte demande et pas assez de logements étudiants en France.

Contactez un conseiller

De nombreuses études prouvent que la réussite scolaire, l’entrée dans la vie active, et la confiance en l’avenir des étudiants dépendent de leurs conditions de vie estudiantine. A ce titre, l’hébergement est un critère déterminant et pourtant les Pouvoirs Publics semblent se désintéresser de cette question. Investir dans une résidence étudiante est donc devenu un bon moyen de générer des revenus complémentaires ou pour la retraite.

Le logement étudiant et les résidences étudiantes en France

En 2008, la conclusion d’un rapport était sans appel : la France, en termes de logement étudiant, a pris un retard considérable. Si le nombre d’étudiants est relativement stable depuis 2009, ils sont désormais plus nombreux à quitter le domicile familial et ils étaient 2,5 millions à faire leur rentrée en 2014. En 2011, Valérie Pécresse avait annoncé souhaiter multiplier par 2 l’offre d’ici 2020 (y compris les logements privés). Sur le quinquennat Hollande, 40 000 logements étudiants devaient ainsi être construits mais seuls 10 000 ont été créés pour l’instant, faisant la part belle aux initiatives privées.

residence_etudiante

Qu’est-ce qu’une résidence étudiante en France ?

Pour être qualifié de résidence étudiante, un immeuble doit être occupé par au moins 70% d’étudiants. Pour apprécier ce seuil de 70%, on prend en compte comme période de référence les trois mois d’octobre à décembre de chaque année.

Le non-respect de ce seuil entraîne la remise en cause de l’avantage fiscal attaché aux résidences étudiantes. Pour bénéficier de l’avantage fiscal Censi-Bouvard, la résidence doit respecter les autres obligations du dispositif Censi Bouvard, c’est-à-dire proposer au moins 3 prestations hôtelières, par exemple un service d’entretien ou de blanchisserie ou la fourniture d’Internet. Cet avantage permettra à l’acquéreur de réduire ses impôts d’un montant égal à 11% du coût du logement acheté (acquisition jusqu’à 300 000 euros sur un bien immobilier neuf ou en état de futur achèvement). En échange, vous vous engagez à louer le bien pendant 9 années.

Ce « cadeau » fiscal est proposé par l’Etat pour pallier la carence de logements étudiants en France, c’est aussi la raison pour laquelle le positionnement tarifaire des loyers doit également être prudent et conforme aux loyers de l’environnement de la résidence. De même, une résidence étudiante trop éloignée du centre ou des quartiers animés aura du mal à trouver preneurs pour ses logements.

Enfin la TVA de l’acquisition peut être récupérée dans le cadre d’une location meublée et du statut LMP ou LMNP.

CAGEP-Atlantique vous accompagne pour investir en résidence étudiante

Cagep-Atlantique retient des Gestionnaires de résidence qui adoptent une démarche tarifaire des loyers particulièrement prudente.

En conclusion, les critères de sélection d’une résidence étudiante sont principalement :

  • L’emplacement, une localisation optimale doit prendre en compte les infrastructures de proximité (universités, restaurants universitaires, les transports en commun…)
  • La politique des loyers du Gestionnaire
  • Un Gestionnaire au savoir-faire reconnu sur ce secteur d’activité

Quelques exemples de programmes en cours ou sous prochaine livraison :

Résidence étudiante La Rivière à Nantes (44) – logements à partir de 66 000 euros

Résidence étudiante Realista à Rennes (35) – logements à partir de 75 000 euros

 

residence-etudiante-realista

Rencontrons-nous vite pour discuter de votre projet d’investissement en résidence étudiante !